Christian Laborde

> Livres > Tour de France: RTL,2 livres, 103 totems, etc,etc...

Tour de France: RTL,2 livres, 103 totems, etc,etc...

le 20/11/2014

 Sur les ondes(RTL), ma chronique: "Fenêtre sur Tour". En librairie: "A chacun son Tour". A Pau: le site "Le Tour des Géants": 103 totems, 103 textes. Yes! 

 

 

 

 

 

 4 juin 2015

A chacun son Tour

est en librairie

 

 

 

Petite Info concernant l'illustration de couve: Il s'agit de Ferdi Kubler, vainqueur du Tour de France en 1950, croqué par Déro.  Kubler était un coureur impétieux et furieux, qui hénnissait à chacun de ses démarrages.

 


 

 

 

 

Lisez-moi chez Robert Laffont, écoutez-mois sur RTL


A chacun son Tour

Chroniques du Tour de France suivi de Roue Libre

C’est à la fois au Laborde écrivain et au Laborde conteur que, depuis trois ans, RTL fait appel pour raconter, durant le mois de juillet, les grandes et les petites histoires du Tour de France. Chaque jour, Christian Laborde dispose d’une minute pour dire son amour du Tour et des géants de la route. Toutes ses interventions  sont rassemblées en un volume coloré, vivant, riche de la légende du Tour et du swing de Christian Laborde. Un livre à lire en attendant les coureurs. Un livre à lire après qu’ils sont passés. Pour les retrouver. Pour retrouver l’enfant que beaucoup ont été, applaudissant les champions, coiffé d’une casquette tombée d’un véhicule de la caravane saturée de Klaxons. Toujours, les écrivains se sont passionnés pour le Tour de France. Christian Laborde fait partie de la tribu. Il célèbre avec fougue et poésie les champions d’hier et ceux d’aujourd’hui.

(Ed. Robert Laffont Mai-juin 2015)

 

 




Dans le car-studio de RTL, sur les Champs-Elysées, lors de l'arrivée du Tour

 

avec Laurent Jalabert

 

 

 

et Raymond Poulidor

 

 

 

C'est dans le Figaro

 

A chacun son Tour de France avec Christian Laborde

 

En attendant le départ de la grande Boucle, les amateurs de cyclisme pourront lire A chacun son Tour, recueil des billest de Christian Laborde diffusés par RTL lors des dernières éditions. L'ouvrage, qui paraîtra début juin chez Robert Laffont, est dédié à Jacques Chancel, avec lequel l'écrivain parlait volontiers de Bernard Hinault, de Miguel Indurain et de Paul-Jean Toulet.

(Figaro-ci...Figaro-là, mercredi 29 avril 2015)

 

 

 

Christian Laborde à Pau : des totems et des livres

 

L’écrivain Christian Laborde,  chroniqueur à la NR, a été recruté par le maire de Pau, François Bayrou, pour travailler à la conception d’un site dédié au Tour de France. Site  qui sera inauguré le 13 juillet prochain.

 

 

 Bernard Hinault et Christian Laborde (Photo: Fernand Fourcade)

 

Comme cette aventure avec Bayrou a-t-elle commencé?

-Pas très bien…J’avais proposé à  Martine Lignères Cassou, maire de Pau,  d’inaugurer  une rue Bernard Hinault. Elle avait dit OK, et que se passe-t-il ? Aux dernières municipales, la gauche est battue, Bayrou est élu, et il annule l’inauguration. Donc, je me mets en colère, notamment sur RTL, et Bayrou m’appelle. Lui, Il souhaite créer une sorte de « site  du Tour de France à Pau ». Son idée : une stèle, ou plus exactement, un totem par Tour de France, soit 101 totems. Il me demande si j’accepterais d’écrire le texte racontant, sur chaque totem, le Tour en question, de 1903 à 2014. Je lui ai répondu oui tout de suite. Nous nous sommes vus, nous avons parlé du Tour, d’Antoine  Blondin, et de Raymond Mastrotto qui, m’a-t-il confié,  était le champion de son enfance. Nous avons parlé des 101 totems, et des textes pour l’écriture desquels j’avais carte blanche. A ces 101 totems sont venus s’ajouter deux  totems supplémentaires: un pour la guerre de 14/18, un autre pour la guerre de 39/45. Une seule contrainte pour les textes : ne pas dépasser les 1200 signes. J’ai donc écrit 103 textes de 1200 signes chacun. Maintenant la balle est dans le camp des fondeurs d’Albi qui vont devoir fabriquer les totems…

Où ces Totems seront-ils érigés ?

-Au Bois-Louis, au pied du Boulevard des Pyrénées. Des totems hauts de 1m90 qui seront éclairés la nuit…Ce sera très beau, un site unique, le premier site au monde dédié au Tour de France. Sur chaque totem, en plus de mon texte, quatre à cinq photos – certaines mythiques -  dont je dois écrire les légendes. Et chaque année, à partir de 2015, le vainqueur du Tour viendra inaugurer son Totem….

Donc avec Bayrou, ça se passe bien…

-Très bien !  Quand on se voit on parle de littérature, du salon du livre de Pau, et du Tour. Et sur la route du Tour, y a pas d’étiquettes, y a que des dossards….

Votre dernière ouvrage, Madame Richardson,  est en librairie, mais déjà deux nouveaux livres arrivent…

-Exact! Deux livres qui seront en librairie au début du mois de juin. Le premier, c’est « L’épopée du Blaireau » (Mareuil Editions), dans lequel je raconte les exploits de Bernard Hinault. Je les raconte avec  la complicité de Bernard Hinault lui-même. Il m’a reçu à plusieurs reprises dans sa maison de Calorguen. Il m’a confié des souvenirs d’enfance et de course Et j’ai rencontré ses équipiers, notamment  Hubert Arbes et Maurice le Guilloux… Le second livre s’intitule « A chacun son Tour ». Il regroupe les chroniques radiophoniques sur le Tour que je donne à RTL depuis 2013, plus quelques  textes « en roue libre » dans lesquels  je parle de mon amour du Tour, du vélo et de mon refus d’enfourcher un Vélib. Le Vélib, c’est une horreur!  L’ouvrage est coédité par Robert Laffont et RTL. Et ce livre-là, je l’ai dédié à Jacques Chancel.

Jacques Chancel a beaucoup compté pour vous…

-Beaucoup en effet. Mon premier passage à la radio, ce fut au micro de Jacques Chancel. Quel souvenir ! De plus, il  a toujours été à mes côtés, notamment au moment où « L’Os de Dionysos » était censuré par le Tribunal de Grande Instance de Tarbes. Jacques, je ne l’oublie pas, je pense souvent à lui, et j’irai lui rendre hommage et parler du Tour de France  en juillet, sur ses terres,  à Cauterets, le 9 juillet prochain.

                                                                                                                                                                                                                                                                          (La Nouvelle République des Pyrénées, samedi 2 mai 2015)

 

 

 

 

 

 Pau, lundi 4 mai 2015

 

Présentation  à la mairie de Pau, des Totems du Tour. Le site sera inauguré le 13 juillet

 

 

                                                                                  

 

Lecture, en présence du Blaireau, du texte racontant sa première victoire sur le Tour(Totem 1978)

 

 

  

 

Photos: Fernand Fourcade

 

 

 

C'est l'été sur RTL, et c'est parti pour un Tour

 


 

 Photo: Romain Boé Abacapress pour RTL

 

Je vous retrouve tous les matins durant le Tour à 7h30 avec ma chronique "Fenêtre sur Tour". Une minute chaque matin pour raconter la légende du Tour

 

 

3 juillet 18h RTL Soir

 

 

 

 

Je réponds aux questions de Bernard Poirette

 

 

 

 

 

                                                                                           Bien vu

                                                                                                                                                                        Le poète du Boyau

 

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            par Anthony Palou

Ses mots crissent sur le goudron fondu ou gelé des Pyrénées, sur les pavés du Nord ; il boxe, il phrase, il swingue, il fait chanter la magie de la bicyclette comme personne. Alors quel enchantement de retrouver chaque matin, à 7h38 pétante sur RTL, l’écrivain Christian Laborde qui, sprinter, grimpeur, rouleur, raconte la fabuleuse épopée du Tour de France en une minute chrono, un véritable contre la montre ! La petite reine est sa passion, la grande boucle sa régalade. Ce Blondin palois connaît sur le bout de ses doigts chaque virage du Tourmalet, de l’Izoard et du Galibier, du col d’Aubisque et de l’Alpe d’Huez... Vendredi soir, il nous a donné, en guise d’apéro, un avant-goût de ce qui attend les coureurs et les auditeurs. Interviewé par Bernard Poirette, il enfourche sans crampe direct sa bécane prosodique: « Le Tour est inhumain mais c’est pour cela que ça intéresse les humains. L’épopée suppose qu’il y ait un parcours à conquérir, des lieux devenus hostiles comme les montagnes. Et puis il y les champion, ces demi-dieux, qui sont là pour les vaincre ». Il ne faut pas trop le chercher, Laborde, sur le dopage dans le milieu du vélo, ça le rend un tantinet nerveux et ce poète du boyau, ce justicier qui a de la cuisse, du cœur et de l’estomac, répond du tac-au-tac : « Ecoutez, Bernard Poirette, si j’étais venu vers vous avec un livre sur le football ou le tennis, vous ne m’auriez pas posé la question.(…) On ne parle pas de dopage à Roland-Garros parce qu’on ne veut pas perturber la ola des Rolex. On préfère s’intéresser au vélo parce que c’est le sport du pauvre. Quand on sait l’argent qui est en jeu dans le monde du tennis ou du  football, on ne veut pas troubler la fête. On n’ira jamais déranger une star du tennis dans son palace. En revanche, on a arraché Virenque, sous la douche, dans un hôtel Ibis. Ce genre de descente, la police française sait faire ». A bon entendeur, salut.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Anthony Palou

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              Le Figaro  lundi 6 juillet 2015

 

 

 

RTL 7h38 Fenêtre sur Tour

 du 4 au26 juillet

 

 

 


- 4 juillet 2015. Contre-la-montre individuel. Utrecht.

- 5 juillet. Utrecht-Zélande.

 


- 6 juillet. Anvers-Huy.

- 7 juillet. Seraing-Cambrai.

 


 

 

Philippe Lacoche a lu A chacun son Tour

- 8 juillet.  Arras-Amiens.

- 9 juillet. Abbeville-Le Havre.

 

 Tout sur le Tour

Conférence/performance

au Théâtre de la Gare à Cauterets

9 juillet 2015

 


 

 

On se croirait dans Il était une fois dans l'Ouest.

 


 

 

 

 

 Jean-Noël termine de régler les projos

 

 


 

 Je relis quelques poèmes de "Sauf dans les chansons" de Jérôme Leroy avant de monter sur scène.


 

 

Et, dans le théâtre de la Gare de Cauterets, c'est parti pour le western syllabique.

-10 juillet. Livarot-Fougères.

-11 juillet. Rennes-Mûr-de-Bretagne.

-12 juillet. Plumelec-Vannes.

-13 juillet. Journée de repos à Pau.

 

15h: Signature avec Bernard Hinault,

  devant la librairie L'Escampette, dans  l'ombre délicieuse de la rue des Cordeliers

Photos: Fernand Fourcade


 

 

 

 

Hinault découvrant les pages érotiques de "Madame Richardson"

 

 


 

17h:Le Tour des Géants

Inauguration

 

 "Le Petite reine tient sa capitale"


 

 



 

 

 

 Photo: Michel Astier

 

 

Je dis Ugh:

Adishats monde yes 

L’été dernier François Bayrou me téléphone et me colle un dossard

Et c’est parti non pour un duel

Mais pour un duo

Et c’est une échappée à deux

Et l’on bouffe du ruban

Et l’on se relaie

Et l’on se passe le bidon

Et à l’arrivée c’est Pau qui gagne

Pau prend le maillot

Et vous

Vous allez vous régaler

Vous aimez par-dessus tout

Qu’on vous raconte des histoires

Et des histoires en voici 103

Des histoires du Tour

Racontées par mézigue

Avec dessins et photos mythiques

Des histoires de fourche brisée dans le Tourmalet

Des histoires de grimpeurs venus d’ailleurs qui transforment l’Alpe d’Huez en montagne des Hollandais

Des histoires de maillot jaune ensanglanté du côté de Saint Etienne ou du col du Menté

Des histoires de coureur empoisonné à Argelès Gazost

Des histoires de champions seuls dans l’Izoard

Des histoires écrites sur les pavés glissant du nord

Sous le soleil brûlant d’Aubisque et sous les applaudissements des ours des Pyrénées

Qui ont toujours aimé les Géants de la route

Qui les encouragent depuis 1910

Car les ours des Pyrénées savent que vélo est l’anagramme de love

Yes

 

 

 

 

 

 

Josiane Ocana devant le Totem de son mari

 


 

Raconter Luis Ocana

 

 


 

Bernard Thévenet arrive devant  son premier Totem

 


 

Greg Lemond dévoile le premiers de ses trois Totems

 

 

 

 

 

 

 

 

 Avec François Bayrou et Bernard HInault

 


 

 

 

 

-14 juillet. Tarbes-La Pierre-Saint-Martin

-15 juillet Pau-Cauterets.

-16 juillet. Lannemezan-Plateau de Beille.

 

A chacun son Tour

 


 

 

 

 

Christian Laborde publie le recueil de ses chroniques du Tour. Rudement bien tournées et distillées sur RTL en une minute chrono. Ca envoie sec et finit en danseuse. Idéal pour attendre les coureurs

Philibert Humm

RTS

 

 

 

Vertigo

 

-17 juillet 2015. Muret-Rodez.

-18 juillet 2015. Rodez-Mende.

-19 juillet 2015. Mende-Valence.

-20 juillet 2015. Bourg-de-Péage-Gap.

-21 juillet 201.Repos à Gap.

-22 juillet 2015. Digne-Les-Bains-Pra-Loup.

-23 juillet 2015.Gap-Saint-Jean-de-Maurienne.

-24 juillet-Saint-de-Maurienne-La Toussuire.

 

Coke en stock

 

 

 

par Pierre Vavasseur

 "Le vélo a trouvé son Nougaro. Il s'appelle Christian Laborde. Donnez un stylo à Laborde,  il l'enfourche, dévale la phrase, grimpe la syntaxe, prend les virgules à la corde, donne des reflets aux voyelleset joue les maîtres des cols. Nougaro a bien connu Laborde, ce frère d'Occitanie né dans les Hautes-Pyrénées. Il disait qu'il avait "une langue de couleurs". On ajoutera: et en relief.

En 2010, Bernard Hinault lui remit la médaille du Tour. C'est dire si, quand il s'est agi d'écrire un évangile du Tour de France, Laborde était le bon apôtre. Son "Dictionnaire amoureux" compte cent quarante-neuf stations. Sans compter le prologue où l'on voit comment naît une passion. Jean-Christophe Péraud, pour qui le Tour 2015 a été un chemin de croix, y trouvera, page 70, un frère de souffrance nommé Honoré Barthélemy. Huitième au général en 1920 avec une épaule brisée, le même Honoré  rate un virage deux ans plus tard dansun col et tombe au fond d'un torrent. "Il se réveille, écrit Laborde, dans les bras d'un prêtre auquel il demande, non sa bénédiction, mais une roue."

Des anecdotes rutilantes comme celle-ci, l'auteur en a plein sa musette. On apprend ainsi que la voiture-balai fut inventée en 1910 pour ramasser les "brûleurs de dur". Quèsaco? Ceux qui, n'arrivant plus à suivre le train, finissaient l'étape en chemin de fer. Il y a des aveux aussi. André Pousse reconnaît qu'il enduisait le fond de son cuissard d'une pommade à la cocaïne. Elle pénétrait sous la peau, le sang ne faisait qu'un tour et le concurrent passait la ligne blanche. Aujourd'hui, cette coke en stock, même confessée, mérite fessée. Mis hors course cette année, l'italien Luca Paolini peut en témoigner et n'aura pas son nom dans le dictionnaire."

Pierre Vavasseur

24 juillet 2015

-25 juillet 2015. Modane-L'Alpe-d'Huez.

-26 juillet 2015. Sèvres-Paris, Champs Elysées.

Contact